English

Louis Chartrand

Candidate au doctorat en informatique cognitive, UQAM
Laboratoire d'analyse cognitive de l'information
academia.eduemail
Titulaire d'un bac et d'une maîtrise en philosophie, je suis candidat au doctorat en informatique cognitive, sous la supervision de Jean-Guy Meunier et Mohamed Bouguessa. Mon projet, qui est financé par le FRQSC (2013-2015) et le CRSH (2015-2018), vise à exploiter des outils de traitement automatique des langues naturelles pour les fins de l'analyse conceptuelle philosophique.

Recherche en cours

Analyse conceptuelle et philosophie expérimentale

L'essor de la philosophie expérimentale dans les quinze dernières années ont bouleversé l'analyse conceptuelle en philosophie en y introduisant une dimension empirique. Cependant, la philosophie expérimentale se limitant aux méthodes de la psychologie, elle ne s'est pas encore intéressé aux données textuelles. Puisant dans les travaux du groupe de recherche LATAO sur la lecture et analyse de texte assistées par ordinateur (LACTAO), je souhaite reprendre les méthodologies que nous y avons développées pour les besoins des sciences humaines afin de les adapter aux spécificités des problématiques philosophiques.

Forage de concept

Pour faciliter l'analyse d'un concept dans un corpus textuel, il convient d'étudier les concepts, thèmes et autres objets textuels qu'il contient. Or, si l'on veut étudier un très grand corpus de texte, il faut des moyens de détecter automatiquement ces objets textuels, même lorsqu'ils ne sont pas associés à un patron lexical spécifique. À travers la construction de corpus annotés, j'étudie comment expertċes et non-expertċes détectent la présence d'un concept dans le texte. Ensuite, à l'aide de techniques d'apprentissage automatique et de linguistique computationnelle, je tente de modéliser l'expression des concepts et thèmes et j'utilise ces modèles pour prédire leur présence dans des segments de texte. J'ai fait ce travail avec l'aide du groupe LATAO et dans le cadre d'un stage avec Jackie Cheung.

Communautés épistémiques

Dans mes activités militantes, j'ai développé des façons de faciliter des conversation inclusives et constructives en petits groupes, que ce soit dans une perspective de croissance, d'épanouissement, d'appropriation des ressources herméneutiques, etc. En tant que chercheur, je m'intéresse au rôle catalyseur de ces petits groupes qui permettent la construction et la diffusion de connaissance, et comment ils permettent de contrer les injustices épistémiques. Je poursuis ces intérêts de recherche dans le cadre d'un projet avec l'aide de mes collègues du Groupe-Réseaux.